« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Septembre est un mois qui inspire les auteurs de chansons. Comme le mois de mai. Les autres mois sont loin derrière. Les chansons sur février sont rares.

Septembre est un mois qui a inspiré Barbara. « Quel joli temps pour se dire au-revoir / Quel joli soir pour jouer ses vingt ans ». Ecoutez cette audacieuse modulation d’un demi-ton entre couplet et refrain.

Mais écoutez aussi, dans cette interprétation, comme avec sa voix voilée de satin Camélia Jordana en rend la délicatesse. « Sur la fumée des cigarettes » un frisson danse et passe.

L’amour reviendra.

PS : Pan sur le bec ! comme dit Le Canard Enchaîné. A peine venais-je d’ironiser sur la curieuse période de validité du certificat provisoire d’immatriculation que l’administration m’avait adressé suite à la perte de mes papiers que je reçus dès le lendemain par courrier recommandé le document définitif. Excellent service, rien à redire. Bravo et merci.

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
SÉRIGNAT

Oui mais certains auteurs “se foutent du 22 septembre”… et sont tristes de ne plus être tristes du tout !

Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives