« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

M’étant récemment fait voler mon portefeuille, lequel contenait tous mes papiers, j’ai ces jours-ci l’avantage de parcourir les différents sites que propose l’administration française pour faire refaire ici sa carte d’identité, là son permis de conduire, là encore sa carte vitale, etc.

L’impression générale est plutôt bonne, et nettement plus favorable qu’il y a vingt cinq ans, quand il m’était arrivé la même mésaventure et qu’Internet était encore inconnu au bataillon.

Certains services sont même tout-à-fait prévenants. C’est ainsi que le bureau des cartes grises vous propose de vous délivrer un certificat d’immatriculation provisoire, qu’il vous envoie en quelques minutes avec un courriel fort civil.

J’aurais pu savoir gré à cette administration de sa célérité et de sa sollicitude si l’utilité du document reçu ne m’échappait un peu, car bien qu’émis le 3 septembre 2018, sa période de validité court du 30 décembre 2016 au 29 janvier 2017. Admirons toutefois que, dans sa grande rigueur, l’administration prend soin de préciser qu’aussi passé soit-il, ce dernier jour est inclus.


S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
SÉRIGNAT

C’est la cata si même l’Administration s’en va à vau-l’eau…

Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives