des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Livre et édition

La semaine qui s’ouvre va être marquée par un événement: la parution du livre de Claudine sur Boris Vian.

BV-a-20-ans.gif
Je sais bien qu’on va me suspecter de partialité, mais je tiens à dire que c’est un bouquin formidable sur un personnage formidable. Il s’ouvre sur une scène extraordinaire: juin 40, en plein exode, Boris quitte Angoulême (où s’est repliée l’Ecole Centrale dont il est élève) à bicyclette pour rejoindre Bordeaux où il compte retrouver sa famille. Il s’est muni d’un sérieux casse-croûte et fait la route en compagnie d’un ami. Soudain, venant à sa rencontre, la Packard de son père le croise, sans le voir. Alors il pose son vélo sur le bas-côté, certain qu’elle repassera tôt ou tard dans l’autre sens, et, profitant du beau temps, discute avec son copain, mange avec appétit, tout en considérant la débâcle générale qui pousse une foule de gens sur la Nationale 10 en direction du Sud. Malgré son insouciance, il comprend que l’Histoire va lui voler sa jeunesse. “J’avais vingt ans en 40….” sont des mots qu’il ne cessera de répéter plus tard, comme le refrain amer de la chanson de sa vie.


Archives