Lu – vu – entendu

Tout pour nuire

Elle avait un charme fou et le goût des intrigues. Elle s’appelait Marie de Rohan. Née en 1600, elle devint duchesse de Chevreuse par son second mariage, à vingt-et-un ans, en épousant son amant quatre mois à peine après avoir perdu son premier mari. Sa vie impétueuse est faite d’aventures, de cabales, de drames, de …

Tout pour nuire Lire la suite »

Histoire de Mazeppa

Je poursuis ma lecture de Voltaire sur l’Ukraine. Les répétitions de l’histoire y prennent des dimensions troublantes, tant l’affrontement actuel entre Poutine et Zelensky semble faire écho à celui qui opposa il y a trois siècles le tsar Pierre Ier de Russie à un certain Mazeppa. Ce Mazeppa, prince-général de l’Ukraine, était né dans le …

Histoire de Mazeppa Lire la suite »

Devos

Un bout de bois a deux bouts. Cassez-le en deux. Avez-vous deux bouts ou bien quatre ? Devos en avait fait un sketch. Devos… Il jouait avec la langue, sur le bout de laquelle il trouvait un cheveu, qu’il coupait en quatre et ça tenait debout.

Des sourcils à la pointe du cœur

Elle s’appelait Li Qingzhao. Elle était poétesse. Son mari était mort, ses biens dispersés. Les Song avait fui leur capitale. Elle s’était à leur suite exilée vers le sud. Un poids énorme s’était installé sur son cœur. Elle s’endormait avec, se réveillait avec, il était toujours là, il serait toujours là, impossible de l’oublier. La …

Des sourcils à la pointe du cœur Lire la suite »

Musique du silence

A propos de musique et de silence, j’ai déjà eu l’occasion d’évoquer sur ce blog les 4mn33s de John Cage et la Marche funèbre composée pour les funérailles d’un grand homme sourd d’Alphonse Allais. J’ai découvert qu’il y avait d’autres œuvres dans la même veine. Un compositeur tchèque, Erwin Schulhoff, créa en 1919 une suite …

Musique du silence Lire la suite »

Grand nigaud

Chateaubriand En lisant* au siècle dernier la chronique boursière du Figaro, on pouvait apprendre que M. de Chateaubriand, « le poète en prose », croisant un jour M. de Lamartine, « le poète en vers », l’avait traité de grand nigaud. Lamartine Cet écho a soulevé en moi une série de questions. Pourquoi trouvait-on à …

Grand nigaud Lire la suite »

Prix Goncourt et destin

Dans son roman La plus secrète mémoire des hommes, prix Goncourt 2021, Mohamed Mbougar Sarr écrit : « Un hasard n’est jamais qu’un destin qu’on ignore ». C’est une hypothèse : les événements ont un sens ; une force qu’on ne connait pas vraiment, nommée destin, fortune ou providence, gouverne souterrainement nos vies ; l’identifier, …

Prix Goncourt et destin Lire la suite »