Lu – vu – entendu

Des sourcils à la pointe du cœur

Elle s’appelait Li Qingzhao. Elle était poétesse. Son mari était mort, ses biens dispersés. Les Song avait fui leur capitale. Elle s’était à leur suite exilée vers le sud. Un poids énorme s’était installé sur son cœur. Elle s’endormait avec, se réveillait avec, il était toujours là, il serait toujours là, impossible de l’oublier. La …

Des sourcils à la pointe du cœur Lire la suite »

Musique du silence

A propos de musique et de silence, j’ai déjà eu l’occasion d’évoquer sur ce blog les 4mn33s de John Cage et la Marche funèbre composée pour les funérailles d’un grand homme sourd d’Alphonse Allais. J’ai découvert qu’il y avait d’autres œuvres dans la même veine. Un compositeur tchèque, Erwin Schulhoff, créa en 1919 une suite …

Musique du silence Lire la suite »

Grand nigaud

Chateaubriand En lisant* au siècle dernier la chronique boursière du Figaro, on pouvait apprendre que M. de Chateaubriand, « le poète en prose », croisant un jour M. de Lamartine, « le poète en vers », l’avait traité de grand nigaud. Lamartine Cet écho a soulevé en moi une série de questions. Pourquoi trouvait-on à …

Grand nigaud Lire la suite »

Prix Goncourt et destin

Dans son roman La plus secrète mémoire des hommes, prix Goncourt 2021, Mohamed Mbougar Sarr écrit : « Un hasard n’est jamais qu’un destin qu’on ignore ». C’est une hypothèse : les événements ont un sens ; une force qu’on ne connait pas vraiment, nommée destin, fortune ou providence, gouverne souterrainement nos vies ; l’identifier, …

Prix Goncourt et destin Lire la suite »

Paris 1836

Les Illusions perdues (nous sommes allés voir le film, que j’ai trouvé très bon) est un roman que Balzac a commencé à écrire en 1836. Il conte les aventures de Lucien de Rubempré, jeune et ambitieux poète provincial (il est d’Angoulême) parti à la conquête de Paris. Or Paris est une ville qui de tout …

Paris 1836 Lire la suite »

Dhou’l-Roummah

J’ai cité hier Dhou’l-Roummah, mort en 735 de notre ère (117 de l’Hégire). Dans la source dont je dispose (l’excellente anthologie de la poésie arabe, parue aux éditions Libretto), sa date de naissance n’est pas mentionnée. Il y est précisé toutefois qu’il s’agit du dernier poète bédouin, héritier d’un temps où les poètes étaient aussi …

Dhou’l-Roummah Lire la suite »

Coup d’aile

J’ai été attristé par la nouvelle de la mort de Philippe Jaccottet, délicat et profond poète. Le Monde dans sa nécrologie rapporte cette phrase de lui : « Dans la poésie que je préfère, celle d’un Hölderlin, d’un Dante, d’un Hopkins, ce qui me touche profondément, c’est qu’elle est exaltante au sens propre du mot, …

Coup d’aile Lire la suite »

Thomas Wyatt

Thomas Wyatt (1503-1542) est un poète anglais de la Renaissance qui entretint une relation amoureuse avec Anne Boleyn alors qu’ils avaient tous les deux une vingtaine d’années. On suppose, sans en être sûr, qu’ils ont été amants. Il fut aussi l’ami d’Henry VIII. Henry VIII fit la connaissance d’Anne, et débuta une histoire qui allait …

Thomas Wyatt Lire la suite »