Jean-Pierre Arbon

Insultes tamponnées

Vincent Sardon, dit le Tampographe, dont je m’enorgueillis de posséder le dernier livre*, a créé sous forme de tampons plusieurs jeux d’insultes et d’injures regroupées par thèmes ou provenances sous le thème général de vulgarités. On peut ainsi se procurer des assortiments d’injures corses, marseillaises, bruxelloises, basques, wallonnes, et même japonaises, ainsi qu’un florilège de …

Insultes tamponnées Lire la suite »

Sur le sable

Elle marche sur le sable Elle marche vers la mer Elle foule l’étendue morne Vers l’horizon incertain Qui peut-être est radieux Jusqu’où ira-t-elle ? Jusqu’où pourrait-elle S’approcher du lointain Flouter la limite du ciel Et tutoyer sa propre absence ?

Au quatrième top

A peine venais-je d’en évoquer le souvenir que le journal annonce sa disparition : l’horloge parlante va se taire définitivement, après quatre-vingt neuf ans de babil ininterrompu, nuit et jour, dimanches et fêtes, qu’il pleuve ou qu’il vente, été comme hiver, temps de guerre comme de paix. Sa conversation était, il faut l’avouer, assez terne, …

Au quatrième top Lire la suite »

Nous aussi

Un jeune garçon de huit ans est hébergé dans la famille de ses cousins. C’est la première fois qu’il passe quelques jours en dehors de sa propre famille. Il observe que d’un foyer à l’autre on ne fait pas tout-à-fait les choses de la même façon. Il note les différences et les similitudes. Le dimanche …

Nous aussi Lire la suite »

VAU 47 98

« Téléphone avec Paris ». Est-ce parce que j’avais vu dans la journée d’hier cette vieille publicité pour les chemins de fer de l’Ouest et m’étais amusé de cette mention en petits caractères ? Cette nuit, tous les numéros de mon enfance me sont revenus en mémoire. VAUgirard 47 98, le domicile familial ; ALEsia …

VAU 47 98 Lire la suite »

Hypersensibilté politique

C’est une pathologie particulière, une sorte de neurasthénie virulente, un syndrome dépressif et dépréciatif qui se réactive rageusement à chaque période électorale. Le Français souffre d’une hypersensibilité politique chronique qui le conduit à voir systématiquement les choses en noir. Cette humeur sombre et râleuse est, si j’ose dire, dans sa constitution. Elle s’accompagne de tendances …

Hypersensibilté politique Lire la suite »