Jean-Pierre Arbon

L’or

Demain, nous fêterons son anniversaire. Elle me glisse à l’oreille : j’espère qu’il y en aura d’autres. Elle dit ça sans pathos, comme un constat que tout le monde peut faire, pas seulement les personnes malades, car qui connaît le jour et l’heure, qui peut être sûr du lendemain ? Elle dit aussi : je …

L’or Lire la suite »

He who had lied

Je lis un article du Guardian sur le départ de Boris Johnson : « he who had lied and lied and lied… » Il a tellement menti qu’on aurait pu lui appliquer cette remarque de Courteline : « Ce n’est pas quelqu’un de fiable. Il ment de telle façon qu’on ne peut même pas croire …

He who had lied Lire la suite »

Pour faire un nombre de quarante

Au sujet de La Bruyère, j’ai lu dans la notice d’une ancienne édition des Caractères que son élection à l’Académie française n’alla pas de soi. D’abord parce qu’il avait peint dans son livre une série de personnages pleins de vices et ridicules, et que plusieurs immortels s’étaient sentis visés. Mais aussi, circonstance aggravante, parce que …

Pour faire un nombre de quarante Lire la suite »

Tout est dit

Les Caractères de La Bruyère s’ouvrent sur cette phrase célèbre : « Tout est dit, et l’on vient trop tard, depuis plus de sept mille ans qu’il y a des hommes et qui pensent ». Au moment de reprendre un rythme quotidien pour mon blog, je la médite pour la n-ième fois. Elle me persuade …

Tout est dit Lire la suite »

Les esprits des maisons

C’était une jeune femme que les péripéties de la vie avaient amenée à se retrouver, seule, dans une trop grande maison isolée dans la campagne, et passablement délabrée. Comme elle n’avait pas les moyens de la restaurer, et qu’elle ne connaissait personne dans la région, elle s’était postée un matin devant la façade, et après …

Les esprits des maisons Lire la suite »

Beau des pieds

J’ai acheté l’an dernier des chaussures de sport bien fluo. Leur couleur n’est plus aussi vive qu’au début, mais ne laisse pas indifférent. Elles plaisent ou déplaisent fortement, c’est selon. Je les mets souvent pour marcher. Une tante par alliance avec laquelle nous nous sommes promenés dimanche et qui ne les avait pas encore vues …

Beau des pieds Lire la suite »

Casse-têtes

Ceux qui connaissent mon répertoire se souviennent sans doute que je suis sensible aux marronniers. « Dans les salles de classe il y avait toujours des fenêtres / Et derrière les fenêtres il y avait toujours des marronniers / Combien de temps j’aurai passé dehors ainsi sans y être / A regarder les feuilles verdir et …

Casse-têtes Lire la suite »