La rivière

Stop
Tais-toi
Arrête-toi
Ne bouge plus
Écoute
Le silence
Écoute
Le ruissellement caché
Les heures qui passent
Le matin
Le soir
Le jour
La nuit
Sens couler sur ton corps
La rivière des heures et des semaines
Sens-la peu à peu t’éroder
Te polir
T’emporter
Te défaire
Sens que tu n’es déjà plus pour elle
Qu’une petite statue de sel
Qui
À la suite de tant
Et tant
Et tant d’autres
Dans les siècles des siècles
Va donner son goût à la mer

© Jean-Pierre Formica

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires