des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

« Le courant de la vie actuelle entraîne celui qu’il porte, et c’est une illusion folle, pour celui qu’emporte ce courant, de vouloir s’y tenir debout. »

Voici une pensée qui paraît presque banale. On pourrait la croire extraite d’un quelconque entretien donné par tel ou tel observateur de nos temps tumultueux.

Pourtant c’est Saint Grégoire le Grand*, pape et docteur de l’Église, qui l’a prononcée, vers l’an 600.

Les exemples sont nombreux de témoignages que tout va trop vite, quelle que soit l’époque. Mais que diraient tous ces gens, mon Dieu, s’ils étaient nos contemporains ?

*Saint Grégoire le Grand (v. 540-604) Commentaire moral du livre de Job

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives