Le fil des jours

Aller aux fraises

C’est la saison des fraises. Me promenant dimanche dans le jardin de ma belle-mère, j’en avise quelques unes au ras du sol, bien rouges et bien tentantes. La plus jolie était un peu loin de l’allée. Je n’ai pas résisté, je me suis penché pour la cueillir. Comme je veux éviter de marcher sur la …

Aller aux fraises Lire la suite »

Signaux

Tu la sens, la faiblesse qui monte ? Tu les perçois, ces petits trous de mémoire de plus en plus fréquents ? Tu l’éprouves, la limitation de l’ampleur de tes gestes ? Et tes pas qui raccourcissent, et la difficulté que tu as maintenant à te couper les ongles des pieds ? Tu le remarques, …

Signaux Lire la suite »

Départ de la gare

Départ en voyage. Une petite fille et sa maman sont à côté de nous. Le train démarre. – Tu vois la gare qui s’en va ? dit la mère. Si plus tard la petite devient une spécialiste de la relativité, on saura d’où ça vient.

Dispositions testamentaires

C’est un document notarié datant de 1937. Il atteste que suite à son décès, tous les biens de Madame Victoire Broca, veuve de Monsieur Pierre Ducasse, ont été transmis à Monsieur Augustin Ducasse, son fils et seul héritier. Augustin Ducasse était mon grand-père, et les biens en question étaient pour l’essentiel constitués par les terres …

Dispositions testamentaires Lire la suite »

5 octobre

Traversant l’autre jour le rez-de-chaussée d’un grand magasin parisien qui vient d’être refait à neuf, mon regard a été attiré par une marque de joaillerie que je ne connaissais pas : 5 octobre. C’étaient surtout des bagues, je ne me suis pas arrêté. Toutefois, comme le 5 octobre est mon jour de naissance, j’étais curieux …

5 octobre Lire la suite »

La faute au tennis

Je n’ai rien préparé pour mon blog aujourd’hui. Hier soir, au lieu d’écrire, je confesse avoir regardé jusqu’au bout le match de tennis entre Nadal et Djokovic, qui a été fort long, si long que, comme l’ont remarqué joliment plusieurs commentateurs, il a commencé en mai et n’a fini qu’en juin.

Présent pur

Dans l’idéal, il faudrait ne jamais se souvenir, de même qu’il ne faudrait jamais se projeter dans le futur. Il faudrait pouvoir rester perpétuellement accroché à l’instant, tenir sur lui en équilibre, sans que rien de lui ne soit envahi par le passé, ni ne tente de basculer vers l’avenir. Il faudrait tenir à l’écart …

Présent pur Lire la suite »

Humour matheux

Deux mathématiciens (un logicien et un statisticien) sont côte à côte dans une pièce vide. A l’autre bout de la pièce, apparaît, debout devant eux, une magnifique jeune femme entièrement nue. – Vous pouvez approcher, leur dit-elle, mais à chaque étape vous ne pourrez parcourir que la moitié de la distance qui vous séparera de …

Humour matheux Lire la suite »