des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

​« Chacun sa merde », dit la sagesse populaire à sa manière imagée et triviale. Sauf que non, plus tout-à-fait : la médecine a inventé la TMF, la transplantation du microbiote fécal. L’idée est aussi simple que géniale : si vous êtes dans la merde, remplacez-la par celle de quelqu’un qui va mieux que vous.

Il apparaît que ce remède (on devrait d’ailleurs plutôt dire remerde, vu qu’il consiste à ingérer des selles de donneurs sains pour se refaire une flore intestinale toute neuve), soigne non seulement de graves troubles digestifs, mais encore qu’avec lui certains épileptiques ne font plus de crises, que le comportement des autistes s’améliore, que les obèses retrouvent la ligne, et qu’il pourrait même guérir différentes variétés de cancers. Bref, le traitement est quasi-miraculeux, et nombre d’études cliniques sont en cours de par le monde qui devraient le démontrer amplement. (Source : Le Monde)

Restent deux problèmes. Le premier est d’avaler la pilule. Actuellement, cela se fait « soit par voie basse, grâce à une coloscopie, soit par voie haute en posant une sonde naso-jéjunale ». Les deux techniques sont désagréables, mais permettent d’éviter la voie buccale et les papilles gustatives, ce qui semble heureux. 

Le second est de mettre en place des banques de selles et de trouver des donneurs. La TMF n’en est qu’à ses débuts, et même si elle est ouverte aux femmes, il semble qu’il y aura moins de volontaires que pour les banques du sperme. (Pour le prélèvement, j’imagine qu’on s’installe mêmement dans une petite cabine, mais qu’au lieu de revues lestes, on vous donne à lire le Bottin.)

2 réponses à Un excellent remerde

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog

Archives