des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Un récent voyage en train m’a fait apercevoir par la fenêtre quelques TGV désossés et de vieilles carcasses de wagons. Des tagueurs aux dons incertains y avaient fait leurs gammes. À en juger par l’éclat terni de la peinture, c’était il y a longtemps.

Un panneau indiquait : technicentre SNCF. J’ai pensé : espérons que le savoir-faire de cet établissement ne se limite pas aux produits en vitrine.

 

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog

Archives