« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Été 1971. Californie, Santa Barbara, sur la terrasse d’une maison. Bridge over troubled water de Simon et Garfunkel passe en boucle sur l’électrophone. Nous venons de nous rencontrer. Nous sommes seuls. La nuit est douce. Nous nous embrassons. Nos bouches s’aiment. Les heures passent. Les chansons reviennent. Le baiser n’en finit pas.

Où sont les autres ? « Sail on Silver Girl, Sail on by, If you need a friend I’m sailing right behind ». Un divan est là. Nous rions. Nous nous embrassons. Cap sur les étoiles. Nos lèvres s’aiment. Nos langues s’aiment. Nous buvons nos salives. Notre soif est inextinguible. Nous traversons la nuit. Le baiser n’en finit pas.

Quand avons-nous décollé nos lèvres ? Difficile à dire. Cinquante ans ont passé.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Prochains spectacles
Archives