« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Le saule a recouvert le camélia.
Le cèdre est envahi par les ronces.
Le petit bois d’acacias s’est lancé à l’assaut des montagnes.

Quarante ans ont passé.

Dans le pré en pente, le gingko, maigre et frêle, se tient comme un adolescent qui ne veut pas grandir.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Prochains spectacles
Archives