des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

En lisant mon article d’hier, de perspicaces lecteurs ont remarqué que la forme de la Terre dessinée par M. Ferguson évoquait celle d’une roulette de casino. — Rien ne va plus ! a dit l’un. — Sommes-nous les billes ? a demandé l’autre.

Me plait beaucoup cette suggestion que nous pourrions être les éléments d’un jeu entre les mains du Créateur. Cela me rappelle une méditation d’Omar Khayyam, où il n’était pas question de roulette, mais (c’était en Perse, au tournant du XIIè siècle) d’un échiquier.

Nous sommes les pièces d’un jeu, le ciel est le joueur.
Nous jouons un petit jeu sur l’échiquier de l’existence,
et puis, un par un, nous rentrons dans la boîte.

Je crois que j’aurais pu écrire cela, mot pour mot.

3 réponses à Roulette et échiquier

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives