PSG je m’ennuie

Ce supporter du PSG proclame qu’il s’ennuie. Sa photo a fait le tour du monde (du football) il y a quelques semaines.

C’est très ennuyeux, qu’il s’ennuie. Pascal nous dit en effet que d’ordinaire, l’homme est « si vain et si léger » que bien qu’étant « plein de mille causes essentielles d’ennui, la moindre bagatelle suffit pour le divertir ». Or qu’advient-il si une bagatelle aussi coûteuse qu’une place pour un match de ligue des Champions ne parvient plus à désennuyer celui qui voyait en elle un sésame pour la joie ?

Heidegger, ai-je lu, distinguait trois types d’ennui : l’ennui accidentel (mon train a du retard, que faire en attendant ?) ; l’ennui mondain (la sensation de perdre son temps dans des soirées inutiles) ; et l’ennui intime, existentiel, celui que provoque une indifférence profonde à ce qui nous entoure. Duquel est-il question ici ? Du premier, sans aucun doute (j’attends une victoire qui tarde à venir, et mon équipe joue mou). Du second également (match après match, ça se répète). Et encore du troisième (la magie du sport n’opère plus, et me voici renvoyé à l’état fondamentalement ennuyeux de ma condition naturelle).

Revenons à l’homme de la photo. Il se trouve que c’est un de mes amis. Je sais donc, parce qu’il me l’a confié, qu’à la trinité heideggerienne de l’ennui sont venus s’ajouter quelques ennuis supplémentaires avec la direction du PSG, laquelle n’a pas du tout goûté sa protestation et a envisagé de lui retirer son abonnement. Paradoxalement, ces ennuis-ci l’ont pendant un moment distrait de ces ennuis-là : c’étaient des ennuis contre l’ennui. Mais ils se sont dissipés, et mon ami a été content de retrouver la désolante perspective de retourner au Parc des Princes la saison prochaine pour s’y ennuyer autant qu’il lui plaira.

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bertrand de Foucauld

Hallucinant! Ce club de foot ne supporterait pas la critique? Face au mécontentement exprimé par un client, la première des réponses a été de menacer de retirer cette personne de la liste des supporters? A-t-on le droit, en France, de refuser la vente d’un abonnement à une personne sous prétexte qu’elle a osé critiquer le fournisseur? En tout cas, je vois que le club est revenu à la raison (d’après l’article). Une chose est sûre et qui ne se démode pas : “Panem & circenses”.