« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

A quoi sert un poète est la question qu’un Tartare posa jadis à Wang Wei, dont j’ai déjà conté l’histoire. Je dédie à mon maître chinois cette chanson qu’il m’a inspirée, écrite le mois dernier à Amou.

Poète
Poète
A quoi peux-tu servir
Ça fait quoi dans ta tête
Poète
D’écrire

Poète
Poète
Quel est donc ton boulot
Et à quoi ils ressemblent
Ensemble
Tes mots

Peut-être
Peut-être
Qu’ils montent dans les airs
Semblables à des bulles
Virgule(s)
Légères

Peut-être
Peut-être
Quand j’ai soufflé dedans
Que leurs couleurs scintillent
Et brillent
Au vent

Poète
Poète
Qu’est-ce que tu chantes là
Dis plutôt si ton rôle
Est drôle
Ou pas

Poète
Poète
A quoi rime ta vie
Et ces pieds que tu comptes
Raconte
Décris !

Je cherche
Je cherche
À caresser l’amour
A capter à sa source
La course
Des jours

J’essaye
J’essaye
De semer dans les cœurs
Le goût des beautés brèves
Des rêves
Des fleurs

schtroumpf poete

Poète
Poète
Tout ça n’est pas sérieux
Ton art est inutile
Futile
Au mieux

Tu quêtes
Tu quêtes
Un verbe épris de joie
Peut-on être aussi bête
Poète
Que toi ?

 

PS : mon précédent article a suscité pas mal de réactions approbatives, et j’en remercie leurs auteurs, anonymes ou non. Le geste de la main qu’on me voit faire sur la photo, et qui peut laisser croire que je commande aux eaux, m’a valu aussi d’amusants commentaires, dont le plus drôle est un dessin :moise

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives