« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

public arenes sous la pluie cma2015Il pleuvait depuis le milieu de la nuit. Au matin, nous avons démonté un chapiteau extérieur qui servait de point de vente de disques et de chapeaux pour l’installer sur la scène et faire en sorte que les balances des différents spectacles puissent avoir lieu. Le régisseur et les techniciens, trempés jusqu’aux os, ont pris sans broncher toutes les dispositions nécessaires. Avec Camille, Simon Dalmais, et leurs musiciens, comme avec Gaël Faye, les réglages furent effectués, non sans mal, mais de bonne grâce.

Mais vers dix-huit heures, tout avait pris du retard. La balance de mon concert prévu à 18h30 n’avait pas commencé, et il pleuvait toujours. Nous avons décidé, la mort dans l’âme, d’annuler et de reporter au lendemain. L’Harmonie d’Amou, qui devait m’accompagner sur deux chansons, s’apprêtait à plier bagage, quand Claudine a proposé qu’elle joue quand même, de l’autre côté de la scène, dans la partie des gradins abritée par un auvent. Et l’harmonie releva le défi. Elle entama son récital devant des arènes quasiment vides, qui peu à peu se repeuplèrent de silhouettes à cirés et parapluies. Je la rejoignis pour les deux chansons.

Ce fut une sorte de révolte joyeuse contre les éléments, une protestation ferme et souriante, une façon de dire : il pleut, d’accord, mais le festival continue, cela ne dépend que de la volonté de tous, organisateurs, artistes et public, et peu importent le ciel gris et la pluie qui tombe, nous avons organisé de belles choses, elles auront lieu si nous le voulons.

Plusieurs dizaines de spectateurs finirent par s’amasser à l’abri du porche. L’Harmonie, sous la conduite d’Elodie Lafittau, fit sonner hardiment l’Encantada de Nadau, et lorsque le morceau s’acheva, en manière de triomphe, il s’arrêta de pleuvoir.

JPA et l'Harmonie d'Amou

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives