des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Je ne suis pas de ceux qui se font de la vie l’image d’un combat perpétuel, où tout ce qu’on obtient se mérite, où rien ne s’accomplit sans volonté ni passion.

La métaphore de la lutte ne m’inspire pas, pas plus que celle qui assimile la vie à un milieu dur, solide, avec des sommets à gravir et des routes à tracer.

La vie, moi je la vois plutôt fluide, aérienne, et je me comparerais volontiers à un planeur : je vole, les vents et les courants me portent. Inutile de s’attendre à me voir mettre les gaz : je n’ai pas de moteur. Je glisse simplement dans l’air, en m’efforçant de trouver les ascendances, et d’ajuster la finesse.

Comme j’évolue souvent dans un décor splendide : ciel bleu, montagne verte, prairies jaunes, nuages de coton, placez un micro à l’intérieur de mon cockpit, vous m’entendrez pousser des cris de joie.

4 réponses à Planeur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives