des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Certains hommes (il m’arrive parfois de penser la plupart) ont besoin d’un combat. La vie, à leurs yeux, n’a de sens que dans la lutte. Cette lutte peut-être la défense ou la conquête d’une grande et noble cause (Dieu, la patrie, la liberté, la justice). Ce peut être aussi la confrontation à quelque chose de bien plus intime: un complexe, une souffrance, un manque, un handicap.

Combien de ces hommes, arrivés à l’âge des bilans, affirmeront avec fierté : « Toute ma vie je me suis battu pour ceci ou contre cela »? Et combien d’autres, leurs semblables, rumineront en silence la douleur d’avoir renoncé à livrer ces mêmes batailles, ou de ne pas avoir mené le combat jusqu’au bout ?

Moi qui vois la vie comme un ruisseau qui court sur le flanc d’une montagne, ces luttes ne me parlent pas. Même, pour tout dire, elles m’étonnent. Le ruisseau coule, c’est sa nature. Il va sa pente, il suit son cours. Si quelque pierre lui fait obstacle, il l’entraîne ou la contourne. Chaque caillou qu’il franchit n’est pas le corps d’un ennemi.

soldats-et-ruisseau.png

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives