des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

C’est une personne un peu fantasque. « Ce qui est bien quand quelqu’un meurt, dit-elle, c’est qu’on n’a plus à redouter qu’il meure. C’est fait, et d’ailleurs on est souvent moins triste qu’on ne l’avait craint. »

D’accord, elle pratique la pensée positive, mais parfois je me demande si elle ne pousse pas le bouchon un peu loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives