« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Par un curieux hasard de l’histoire, on commémore ce weekend la guerre de 14-18 et les massacres de 2015 au Bataclan et dans les cafés alentours.

Je me souviens de la tristesse hébétée et rageuse qui m’était tombée dessus l’an dernier, à l’annonce de ces attaques et de leur épouvantable bilan de 130 morts.

Mais puisque nous sommes le 11 novembre, ne laissons pas les démagogues de tous poils nous chanter l’air du “c’était mieux avant”. Pendant chacun des mille cinq cents jours qu’a duré la guerre de 14, le nombre de tués, pour la France seule, s’est élevé à 1000 en moyenne. Si l’on compte les morts militaires de tous les camps, on dépasse le nombre effarant de six mille à la journée, que l’on double encore si l’on ajoute les pertes civiles…

Non, ce n’était pas forcément mieux avant, et le retour des nationalismes matamores et des populismes braillards me fait froid dans le dos.

morts-pour-la-france-14-18

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
robert

Je crois que Churchill , qui avait un peu connu cette guerre, puis l’autre, a eu une phrase sur la démocratie par rapport aux autres régimes.
Le même constatait également – je pense que ça reste vrai- que jamais 2 démocraties ne se sont fait la guerre.

Bruno Serignat

… tandis que la démocratie triomphante n’a produit que du bon, comme on peut le voir en Libye ou en Irak ?

annick charnay

Si on “s’amuse” à faire des comptes, pourquoi oublier de citer également la défunte Yougoslavie et la Tchétchénie ? Pour ne parler que des dernières années…

Une démocratie non pas “triomphante” mais respectueuse, serait ce une utopie ?

Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives