des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Qu’est-ce que Sea Art, et que sont ses samedis ? Sea Art est le tourneur qui s’occupe de La Fontaine / Brassens. Il a pris l’heureuse initiative de faire jouer chaque samedi après-midi de cet hiver et du prochain printemps, au studio Hébertot, une partie des spectacles dont il assure la diffusion.

C’est ainsi qu’outre les quatre représentations de La Fontaine / Brassens dont tu as déjà, lecteur, entendu parler, on pourra découvrir les pièces ou divertissements suivants :

OLIVIER BARROT RACONTE… « le théâtre français en cinq leçons »
Olivier Barrot, journaliste et écrivain, remet en situation les pièces et les scènes les plus représentatives du répertoire dramatique français (Antigone d’Anouilh, Ruy Blas de Hugo, Le Mariage de Figaro de Beaumarchais, Polyeucte de Corneille, Huis clos de Sartre) accompagnés des comédiens Manon Elezaar et Jean-Louis Cassarino.

DU CÔTÉ DE CHEZ COLETTE
« Je suis souvent désolée de rencontrer des gens pour lesquels, Colette c’est avant tout les Claudine, les dialogues de bête, Chéri… Mais le reste ? Tout le reste ? »(Jenny Bellay) « Elle a osé, il faut la remercier. Jenny Bellay a gagné un pari audacieux : nous rendre Colette… elle est là ! Quelle gageure, mais quelle victoire ! » (Télérama)

DURAS-PIVOT / APOSTROPHES
Le 28 septembre 1984 Bernard Pivot reçoit Marguerite Duras en direct dans sa célèbre émission Apostrophes. Sur le plateau une table, deux fauteuils, des livres, des fiches. Assis là, enveloppés dans une lumière franche, un comédien et une comédienne une heure durant vont interpréter cette rencontre.
« Ce qui m’a le plus sidéré, c’est de ressentir de nouveau, avec intensité, et pas fugacement, le risque du direct… » (B. Pivot)

FOUQUET D’ARTAGNAN
Sur ordre de Louis XIV, d’Artagnan, devenu le premier flic de France arrête et garde le surintendant Nicolas Fouquet, maître de Vaux-le-Vicomte. Durant trois ans, le Mousquetaire sera le geôlier de confiance de Fouquet, ancien grand argentier du royaume.

ARROMANCHES
Douze ans après leur séparation, Marie se retrouve au chevet de Louise. Assaillies par le passé, la fille et la mère tentent au présent de négocier l’amour. Un moment d’émotion puissant, remuant, qui nous ramène tous à notre enfance.

Le calendrier des représentations est en illustration. On réserve au studio Hébertot.

Ça démarre samedi prochain.

Qu’on se le dise !

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog

Archives