des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Je m’en suis voulu, lorsque Michel Serres est mort, de ne pas avoir sous la main, ou déjà chargée sur Youtube ou Soundcloud, la chanson sur les Ponts que nous avions écrite ensemble (le philosophe avait plus d’un tour dans son sac). Je répare aujourd’hui cet oubli. Je l’ai sortie de mes archives, en ai fait une petite vidéo et la rend publique à nouveau.

Cette chanson est importante parce que s’il y avait bien un art que Michel maîtrisait, c’était celui d’établir des ponts, c’est-à-dire de relier deux rives, deux disciplines, deux domaines séparés, qui sans l’effort du bâtisseur ne communiqueraient pas, ou mal. Il ne s’est jamais lassé de créer ou d’entretenir des passerelles multiples entre le corps et l’esprit, entre le vieux et le nouveau, entre les idées et la vie, entre la philosophie et la science. C’était l’expression même de son intelligence. Inter-ligere, tisser des liens, mettre en relation : voilà exactement l’art des ponts.

La chanson cependant n’évoque pas de ponts métaphoriques. Elle reste dans le dur de la pierre ou du métal. Je crois que c’est sa force. Les ponts dont elle parle sont réels, et la plupart d’entre eux sont des ponts de port, que Michel a franchis en marin, c’est-à-dire non pas en les traversant, mais en passant dessous, en bateau.

Une réponse à Les Ponts (Michel Serres / Arbon)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives