Le vide du temps

Un agenda vide, c’est une chose d’en parler sur le plan théorique, c’en est une autre de le vivre. Enfoncez-vous en lui, et tous les engagements que vous aviez auparavant vous apparaissent comme des distractions. La perspective se retourne. Ce qui semblait essentiel n’est plus qu’accessoire. Tous ces gens affairés que vous croisez dans la rue sont désormais la proie d’agitations inutiles. Tout ce qui les occupe est vain. Le jeu social s’efface. Ils perdent progressivement leurs qualités (profession, statut, réseaux). Les fonctions qu’ils occupent, l’image qu’ils donnent d’eux-mêmes, n’ont plus d’importance. Il en va de même pour la plupart de vos relations.

Le vide du temps emplit votre espace mental et le colore comme une aurore boréale colore le vide du ciel. C’est terriblement beau.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires