L’axe du thé

Un maître zen est mort samedi à Hue, au Vietnam, dans le temple bouddhiste où il vivait. Il s’appelait Thich Nhat Hanh. Il était âgé de quatre-vingt-quinze ans. J’ai découvert son existence en apprenant son décès.

Le New York Times a publié un article qui recueille quelques unes de ses citations. Certaines m’ont plu. En voici trois que j’ai traduites librement.

« Soyez un galet au repos. Le galet est posé au fond du lit de la rivière, et le galet ne fait rien. Quand il bouge, il est au repos. Quand il ne bouge pas, il est au repos. »

« Les gens parlent d’atteindre le nirvana. Mais il est déjà là. Il suffit de se débarrasser de tout objectif. Ne plus avoir de but : voilà le nirvana. »

« Ne vous hâtez pas. Dégustez le moment présent : c’est le seul où se trouve la vie. Buvez votre thé avec lenteur et respect, comme s’il était l’axe autour duquel tournait la totalité de la Terre. »

Pour moi qui bois du thé le matin, il va de soi que cette dernière pensée élargit considérablement les perspectives de mon petit déjeuner.

 

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires