des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Elle a cinquante-cinq ou six ans, et comme elle est perturbée par des douleurs au ventre depuis quelques semaines, elle se confie à une amie.
— Tu sais, je me demande si je ne suis pas enceinte.
— À ton âge ? Mais ce serait le record du monde !
— Non, ça s’est déjà produit.
— Peut-être, mais alors pour des femmes qui prenaient des traitements.

La gestante putative réfléchit un instant.
— Mais justement je prends encore la pilule.
— Ah ! Et ça sert à quoi la pilule à ton avis ?

Deuxième instant de réflexion. Soupir.
— Ouais, bon, c’est peut-être seulement une irritation du colon…

© Falconer / The New Yorker

Une réponse à Grossesse tardive

  • Aux USA, en effet, de très nombreuses Américaines ont recours à une contraception orale jusqu’à un âge avancé avec la simple ambition d’avoir tous les 28 jours une hémorragie de privation qu’elles assimilent à d’authentiques menstruations… et l’impression de se croire ainsi toujours aussi jeunes. Vanitas vanitatum, et omnia vanitas !

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog

Archives