des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Poisson des abysses © Lenore62

En cette veille de 1er avril, où les poissons, puisque c’est aussi demain le jour de Pâques, seront, la plupart, en chocolat, méditons sur un paradoxe : La Fontaine, qui aime et cherche la gaîté, se défie des rieurs. Les « diseurs de bons mots », les raconteurs d’histoires drôles, les plaisantins, les rigolos, il les trouve lourds, pénibles, envahissants. Ils accaparent les conversations, s’imposent, ont la parole bruyante, ils manquent de délicatesse.

Alors il les moque, et cela donne Le rieur et les poissons, inspiré d’Abstemius, fabuliste italien de la fin du XVè siècle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives