« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Les épisodes du grand débat auxquels participe Emmanuel Macron ne font pas dans la brièveté. Ils durent des heures. Moi, ça m’est un peu égal, car je ne fais qu’en lire quelques comptes-rendus dans les journaux, mais je me félicite pour ceux qui y assistent que les usages protocolaires pour s’adresser au président de la République se soient bien simplifiés ces derniers temps.

Imaginez les mêmes débats sous Ramsès II. L’étiquette exigeait alors que l’on ne s’adresse au pharaon qu’après avoir prononcé une formule rituelle du style : « Ô souverain protecteur de son armée, vaillant grâce à son bras puissant, muraille pour ses soldats le jour du combat, roi de Haute et de Basse Égypte, prince de la joie, Seigneur du Double Pays, Ousermaâtrê-Setepenrê, fils de Rê, qui t’a donné tous les pays réunis en un seul, issu de son corps, maître de puissance, Ramsès-aimé-d’Amon, doué éternellement de vie, ton serviteur te parle ». Ce serait plus courtois que « Macron démission ! » mais les échanges seraient interminables.

 

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Bertrand de Foucauld

La photo est géniale!

Bruno SÉRIGNAT

Je crois bien que c’est le Général de Gaulle qui a dit : “lorsqu’un sujet vous embarrasse, pour en sortir facilement, le mieux est de créer une commission”. M. Macron, en fin politicien (à moins que ce ne soit son entourage, voire M. Benalla) a su trouver un moyen de détourner au moins pour un temps la vindicte populaire mais cela sera-t-il suffisant et sera-t-il en mesure de finir honorablement son quinquennat ? L’avenir nous le dira.

Danielle

normal , on est supposé etre en démocratie et non plus agenouillé devant le souverain
cepandant est-ce une consolation, sachant tout ce qu’il reste à faire pour dénoncer les nouveaux
souverains de la haute finance , multinationales et big pharma qui font crever le peuple…

sabine

S’il fallait retenir ce texte ,ça réduirait le nombre des questions.ce que je pense c’est que le gouvernement ,s’il ouvre les yeux et les oreilles il les connaît les revendications.
Mais il semblerait que ces débats ont un autre but , que les gens se sentent écoutés , considérés

Prochains spectacles
Archives