Don’t look up et Cassandre

On a beaucoup parlé récemment du film Don’t look up, qui se présente comme une métaphore de la catastrophe climatique annoncée. Deux astronomes découvrent une comète qui va percuter la Terre et anéantir l’humanité. Ils alertent les plus hautes autorités et les médias. Personne ne les croit. Tout le monde leur rit au nez.

Mais on n’a pas vraiment relevé que les scientifiques (ceux du film comme ceux de la vie réelle) se retrouvent exactement dans la même situation que Cassandre à Troie : ils ont la capacité de prédire l’avenir, mais pas celle de convaincre de la validité de leur vision, et sont par conséquent perçus comme des prophètes de malheur.

Car quand la vérité est trop sombre, la tendance est de l’ignorer, de la nier, ou même de la combattre. Les Troyens voyaient Cassandre comme une illuminée : ils ne l’écoutaient pas mais au moins ils la laissaient tranquille. Eût-elle été persane, ses compatriotes auraient sans doute cherché à la supprimer, eux dont un proverbe avertit : « Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s’enfuir. »

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Brian Thompson

A consulter et savourer: https://youtu.be/HYuDC7CgLnY