des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Comme chaque année à la même époque, les morts ont défilé joyeusement et bruyamment dans les rues du Mexique. C’était le dia de los muertos.

J’ai lu qu’à Mexico la fête avait repris une vigueur spectaculaire depuis que le dernier James Bond (007 : Spectre, tourné en 2015) y avait situé sa toujours haletante séquence d’ouverture.

Du coup, on ressort les costumes utilisés pour le film, et on en crée de nouveaux, dans une débauche éblouissante de plumes, de fleurs, de maquillage et une surenchère de couleurs.

A Paris, où l’on pouvait croiser mercredi soir dans les rues ou le métro (Halloween oblige) de nombreux fêtards grimés en squelettes, on n’a rien vu d’approchant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives