des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Egon Schiele est mort en 1918, à l’âge de 28 ans, de la grippe espagnole.

Jean-Michel Basquiat est mort en 1988, à 27 ans, d’une overdose.

Deux météores.

Ils ont traversé le ciel en laissant des centaines de toiles et des milliers de dessins. Ils y ont disloqué les têtes, désarticulé les corps, exploré les tourments mortifères de la chair et du sexe (Schiele), figuré la violence de l’oppression sociale et raciale (Basquiat) ; avec une énergie insolente et furieuse ils ont provoqué le monde, affronté sa brutalité, troublé ses lignes, contesté ses règles, éclairé sa face sombre, joué avec son feu, brûlé leur vie.

De l’exposition qui les juxtapose je suis ressorti dans un état mental un peu bizarre, comme irradié par leur puissante vision.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives