des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

J’avais publié une semblable photo il y a sept ans. Presque identique : elle était prise de la chambre voisine. La vie a passé, mais la vue est la même, quelques cinq mille marées plus tard. 

Sous le changement perpétuel, la permanence. Joie et nostalgie éclosent mêlées. La beauté demeure ; nous, nous glissons. 

2 réponses à Cinq mille marées plus tard

  • je disais je comprendS mieux

  • je pense me souvenir de cette photo et elle avait provoqué cette même émotion de plénitude, de liberté d’une grande respiration. C’est pas possible qu’il y ait 7 ans tout de même ! Si c’est le cas, je comprend mieux cette notion d’intemporalité ….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives