Avant l’effort le réconfort

L’expression populaire dit qu’après l’effort vient le réconfort. C’est une bonne chose. Promouvoir l’idée qu’une forme de récompense attend ceux qui traversent une épreuve est à l’évidence de nature à soutenir le moral des intéressés.

Mais on peut aussi prendre l’affaire dans l’autre sens, et mettre le réconfort avant l’effort. C’est ce que nous venons de faire. Devant affronter une période difficile dans les prochains mois, nous avons passé le week-end en Bourgogne chez ma cousine et son mari. Résultat : ces quelques cadavres de grands crus, qui ont arrosé, entre autres, un bœuf bourguignon sublime préparé au Pommard ; et la promesse, le moment venu, de remettre le réconfort à sa place postérieure, ce qui pourrait entraîner quelques victimes supplémentaires parmi de respectables millésimes.

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Brian Thompson

Ah, les pauvres millésimes n’ont qu’à bien se tenir!