« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

clarika-c-Sandrine-Cellard.jpg

© Sandrine Cellard

Je suis un admirateur de Clarika. Je l’ai découverte avec son disque Joker il y a cinq ou six ans, que j’ai écouté en boucle dans mon iPod. J’aime ses textes, sa voix, sa dérision. Elle écrit avec subtilité des choses sensibles. Elle met de la légèreté dans ses engagements. De temps en temps, au détour d’une de ses chansons, je pense qu’elle est moi en fille, moi en mieux.

Je l’ai rencontrée à l’occasion des deux “fêtes à Boris” qui ont eu lieu à Vauvert et au Quesnoy. Comme elle est discrète, et moi aussi, nous ne nous sommes pas trop parlé. Je le regrette. J’ai parfois des pudeurs à la con. Il faudrait toujours dire à quelqu’un qu’on l’apprécie, surtout si c’est un artiste, parce qu’au fond, la raison d’être d’un artiste, c’est d’essayer d’être apprécié et entendu. Alors, je l’écris ici. J’espère qu’elle me lira.

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jacques Langlois

On a déjà eu “Si j’étais un homme” par Diane Tell (…la reine des pommes?).

arbon

Ah ! Voici une indignation sympathique et flatteuse…

Cependant, je n’ai pas écrit “mieux que moi”, mais “moi en mieux”, ce qui est une référence à la chanson de Clarika, dans laquelle elle envisage d’ailleurs son “mieux” à elle avec distance et
humour.

Bonne idée, ceci dit, “Si j’étais une femme”…

 

Muriel

Mais pourquoi “mieux que moi ?” : je ne suis pas du tout d’accord ! Quand bien même tu te découvres un alter-ego féminin, pourquoi en arriver à une telle conclusion ??
J’apprécie aussi beaucoup les chansons de Clarika, mais je crois que ta participation active à la journée de la femme a infléchi le fléau de ton jugement… (Mais les artistes modestes sont toujours
très sympathiques !)
Je crois que ta prochaine chanson s’appellera “Si j’étais une femme…”

Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives