« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »
Je n’hésite pas à le dire: la bague à Jules est un bijou.
C’est pour moi une sorte de pendant comique et musical au film “Touchez pas au grisbi”. Ici, on a touché à la bague, et le “caïd”, la “terreur” à qui elle appartenait se voit contraint, en désespoir de cause, et en “cachant ses gros doigts poilus” désormais nus de tout ornement, d’aller à la police, non pas pour porter plainte (il sait bien que c’est inutile) mais pour promettre une récompense “au poulet qui la rapportera”.

Lino Ventura, Jean Gabin, Jeanne Moreau

Il n’y a qu’en France qu’on écrivait des chansons comme ça, enlevées, irrévérencieuses, drôles, d’ailleurs c’est une java, c’est-à-dire la seule forme de musique populaire authentiquement française, avec sa cousine la valse musette, et comme elle à trois temps.
Paroles de Jamblan (Jean Blanvillain, dit Jamblan), musique d’Alec Siniavine, et interprétation magistrale de Patachou, ce bijou fut ciselé en 1957.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Prochains spectacles
Archives