« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

undefined

C’est la chanson préférée de mon père. C’est chantée par lui que je l’aime. Elle date de 1939, et quand je l’entendais la chanter, je pensais que ce Paradis perdu c’était celui de l’avant-guerre, de son enfance, de tout un monde que le temps et la folie des hommes avaient vaillamment englouti. Et puis j’ai fixé cette image de Papa chantant, et je me suis dit que le Paradis perdu, un jour, ce serait ce moment même que nous étions en train de vivre, Papa, chantant cette chanson, un dimanche matin, dans la bonne humeur d’un foyer heureux et paisible.

Papa va sur ses 87 ans, il chante toujours. « Le cœur cherche sans cesse / l’écho de sa jeunesse ». Je sais que quand il partira, c’est aussi sur cette chanson que je pleurerai.

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
anonyme

cette chanson comme tant d’autres J.P me rappelle les souvenirs heureux et lesamours perdus de mes 18ans .En les chantant ,encore très souvent , c’est toute ma jeunesseque je revis avec nostalgieet plaisir

Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives