des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

« Le chauffeur est accusé d’avoir tué mortellement un automobiliste… » C’est l’ami Bernard Joyet qui a entendu un journaliste énoncer ce commentaire sur France 3. Le pléonasme est patent. Cependant il n’est peut-être pas inutile : la veille, un de ses collègues de France Info nous avait appris que « le dernier rhinocéros vivant de Sumatra est mort ». De sorte que si un être peut être à la fois vivant et mort, on peut se demander s’il ne faut pas, pour qu’il soit vraiment mort, s’assurer qu’il l’est en effet mortellement.

 

Une réponse à Utilité du pléonasme

  • Prise de tête mortelle! 😀 Enfin, cela me fait mourir de rire! Bon, je vous laisse : je suis mort de fatigue.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives