« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Aujourd’hui, 2 mai, Maman aurait eu quatre-vingt quinze ans. (Je n’avais pas besoin de Facebook pour me le rappeler, mais dans son fonctionnement un peu stupide, il l’a fait quand même ; et n’ayant pas les codes du compte maternel, je crains que ça ne dure jusqu’à 107 ans — au moins…)

Il se trouve cependant que je dois aussi à Facebook d’avoir découvert cette semaine une récente et saisissante interprétation à deux voix d’une chanson sur les femmes, et sur les mères en particulier, écrite par Anne Sylvestre en 1975 : Une sorcière comme les autres.

J’offre aujourd’hui cette chanson à Maman en hommage. C’est l’occasion de réaffirmer haut et fort l’inestimable privilège que j’ai eu de faire avec elle le plein d’amour, pour toute la vie, et de l’en remercier.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
AGUERRE G.

Merveilleuse interprétation, si belles ces filles, leurs voix!
Merci Arbon.
Nous avons de la chance aussi, nous, d’avoir ton amitié avec ce plein d’amour.

Prochains spectacles
Archives