des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

J’ai pris la photo, et je l’ai regretté. J’ai regretté d’avoir pensé « il faut que je prenne une photo ! », d’avoir fouillé mes poches pour en sortir mon téléphone, d’avoir détourné mon attention du ciel splendide pour interposer l’appareil entre lui et mes yeux. J’ai regretté ce geste inutile, qui révélait que je n’étais pas capable de glisser totalement dans le présent avec simplicité et abandon, comme je prétends savoir le faire, et qu’une distance certaine me séparait encore de l’homme au canoë.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives