des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

​Une amie raconte qu’elle avait une grand-mère qui vécut au-delà de cent ans. Un jour qu’elle lui rendait visite, elle la trouva qui grimaçait dans son fauteuil : se mordant les lèvres, puis haussant les sourcils, puis soupirant, puis fermant les yeux, puis les rouvrant, rêveuse. — Ça ne va pas, Mamy ? — Si, ma chérie, merci… Je me remémorais mes amants…

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog

Archives