des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Ils étaient trois lémuriens tout en haut d’un tronc sans branche, boule de poils à trois têtes, hydre aux grands yeux étonnés.

Ils étaient trois lémuriens, la mère et ses deux petits, qui s’accrochaient l’un à l’autre et se souvenaient de tout.

Ils étaient trois lémuriens qui avaient connu l’exil. Ils retournaient à leur île sur des rêves de feuillage, et se demandaient pourquoi le dinosaure était mort, et combien de temps encore les humains seraient vivants.

Une réponse à Trois lémuriens

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives