« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Fileuse patiente, tisseuse habile, l’araignée avait bâti sa toile. D’abord le cadre, puis le moyeu, puis la spirale, selon le savoir-faire immémorial de son espèce. Elle attendait la secousse qui l’avertirait qu’une proie était prise au piège. Mais le soleil du matin l’a dévoilé aux yeux de tous.

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aguerre

Oeuvre superbe! 😊 et aussi tes écrits sur la simple vie, qui est la meilleure 👌

Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives