« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Il dit qu’un tatouage, c’est un signe que l’on arbore mais qu’on adresse d’abord à soi-même ; que c’est une manière de revendiquer ses blessures, de les domestiquer, de les faire siennes ; que souvent, cela part d’une cicatrice, et qu’à partir de la courbe que dessine cette cicatrice, on dessine autre chose, qui la camoufle tout en la mettant en valeur.

Il dit qu’un livre, c’est la même chose, et que s’il n’a, quant à lui, aucun dessin sur le corps, la vie lui a laissé, invisibles, de profondes entailles ; que le livre qu’il écrit sera comme un tatouage autour de celles-ci ; et que ce qu’il y raconte sera vrai, autant qu’est vrai le tatouage sur la peau du tatoué, à laquelle il appartient comme l’originelle blessure.

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Thevenin

Superbe photo d illustration que je découvre à l instant!

AGUERRE G.

Si “il” c’est toi, je te lirai à coup sûr 🌺

Brian Thompson

Mpi aussi! Tiens-nous au courant!

Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives