des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

L’hôtel où nous logeons à Los Angeles se nomme le Royal Palace. On peut juger l’appellation quelque peu emphatique, mais voyez cependant l’aspect majestueux des couloirs : moquette dans le plus pur style des années 70, raffinement des éclairages, délicatesse de la décoration murale, huisseries ouvragées… Trouve-t-on aussi bien à Buckingham Palace ? J’en doute.

L’architecte, hélas anonyme, qui a dessiné ce bâtiment avec une telle sûreté de goût était sans conteste un nouveau Le Vau, une réincarnation de Mansart.

Une réponse à Royal Palace

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives