des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Molière, par Mignard

​Molière et Racine avaient été amis. Ils avaient partagé avec La Fontaine, Boileau et quelques autres, pas mal de soirées arrosées autant que littéraires, mais après que Racine eut donné sa tragédie Alexandre le Grand à jouer à la fois à Molière et à une troupe concurrente, (et qu’au même moment il fut devenu l’amant de Marquise, comédienne de Molière), ils s’étaient brouillés.

Molière, en conséquence, ne joua plus Racine, et Racine se dispensa d’aller voir les pièces de Molière. Mais cette brouille profonde n’empêchait pas l’estime, ni la lucidité. Boulgakov raconte dans Le roman de Monsieur de Molière, que je viens de lire, qu’un ami de Racine pensa lui être agréable en lui rapportant qu’il avait assisté à la première du Misanthrope, et que la pièce avait fait un four.

— Ah, vous y avez été ? répondit Racine. Moi non. Cependant je ne vous crois pas. Molière ne peut pas avoir écrit une mauvaise pièce. Allez donc la revoir.

Racine

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog

Archives