des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

© Delize 2015

Rabelais, sur l’éducation : « Un enfant, ce n’est pas un vase qu’on remplit, c’est un feu qu’on allume ». Descartes, première règle de la méthode : « Ne jamais recevoir aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle ».

Penser par soi-même. Développer l’esprit critique. C’est le travail que faisait Samuel Paty avec ses élèves, et c’est tout l’enjeu de l’éducation, et la plus noble mission que se soit assignée la République : donner aux futurs citoyens des outils pour former par eux-mêmes leur jugement et savoir user de leur liberté. Et c’est ce qu’en définitive l’Islam n’accepte pas : qu’on puisse penser, contester, douter, se faire sa propre opinion, l’exprimer librement à voix haute, et rire de tout, si on le veut, y compris par conséquent de toutes les religions.

Le pire ennemi de l’obscurantisme, en France, reste l’école. Et comme hélas tout un pan de « la religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée *», un de ses fanatiques vient de décapiter un professeur.

J’ai une expérience d’enseignant, et je suis volontaire pour aller prendre le relais du défunt, partout où ce sera nécessaire, et éduquer les jeunes à la raison, à la morale et au civisme, si on veut bien de moi.

 

 * Montesquieu, l’Esprit des Lois, XXIV, 4

 

4 réponses à Penser par soi-même

  • Tout à fait d’accord, en tant qu’ancien enseignant. Ou même parent et grand-parent.

  • Entièrement d’accord avec toi, la formation à l’esprit critique est la pierre angulaire de la République. Il fut un temps où les religions du livre ont échangé leurs connaissances , mais tout fondamentaliste porte en lui la violence. J’ai LA VERITE et elle est Divine; que pèsent devant Elle les élucubrations humaines ?

  • Abderhamane, Martin, David
    Et si le ciel était vide
    Si toutes les balles traçantes
    Toutes les armes de poing
    Toutes les femmes ignorantes
    Ces enfants orphelins
    Si ces vies qui chavirent
    Ces yeux mouillés
    Ce n’était que le vieux plaisir
    De zigouiller……..
    Alain Souchon – et si en plus y’a personne

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives