des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Le téléphone d’une personne très chère à mon cœur donnait d’inquiétants signes de défaillance : extinction sans préavis, et messages abscons du style root integrity check ou reboot system now. Il présentait tous les symptômes d’une panne fatale et définitive imminente. Après différentes tentatives infructueuses pour le ranimer, nous l’avons laissé à charger sur la table de nuit, en mode veille, avant de nous mettre au lit.

Vers quatre heures du matin, je me mis à entendre des cloches. C’était l’appareil qui, déréglé jusque dans son réveil, sonnait de multiples façons. Dong ! Drrrring ! Cigales, trompettes, carillons.
— C’est la pâque téléphonique, m’écriai-je en sursautant. Il est ressuscité. Alléluia !

Mais ce regain de vitalité ne dura que quelques minutes. L’appareil retourna à sa léthargie bien plus vite que nous au sommeil.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog

Archives