« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Ces oies, qui naguère encore marchaient fièrement à leur pas, sont aujourd’hui défuntes. L’une d’elles a été égorgée par le renard. Affolée, sa compagne s’est échappée de l’enclos. Le chien Olaf a voulu l’y ramener avec un peu trop d’énergie. Elle en est morte.

Leur sort ressemble à celui des braves gens qui, fuyant les malfaisants, tombent dans les violences policières.

(Quant à moi, je me mets à mon pas de l’été : blog un jour sur deux.)

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Prochains spectacles
Archives