des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Je suis entré (quelques représentations de La Fontaine / Brassens exceptées) dans une période de silence. Je ne chante plus mes chansons, et n’en compose pas de nouvelles. Mon dernier concert public date d’il y a trois ans. Ma guitare est muette. Et ça ne manque apparemment à personne, pas même à moi.

Je m’occupe autrement. Je lis, je joue, je me promène. Si l’on s’en tient aux aspects habituels d’une activité productive, je ne fais pas grand chose. Je déguste les couleurs du ciel changeant. Telle phrase que je lis ébranle tout le convoi de mes pensées. Une feuille qui tombe m’enseigne le cycle de la vie. J’accompagne la lente extinction de ma mère. Je regarde la saison qui s’achève confier à celle qui s’ouvre le soin de poursuivre notre voyage. Je songe à mon amour, j’essaie de mesurer jusqu’où il faudrait que je me hisse pour être à la hauteur de ce qu’elle me donne. Je me blottis dans sa chaleur.

Je guette la note sublime que le temps qui passe fait quelquefois sonner dans le secret de mon cœur.

Une réponse à Occupations alternatives

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives