« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Comme chacun sait, de grosses incertitudes pèsent sur la reprise prochaine d’une vie sociale et culturelle normale, et l’excellente Madame Bachelot a beau affirmer que de nombreux festivals se tiendront cet été, rien n’est moins sûr.

A la situation sanitaire et aux contraintes d’organisation qui en découlent s’ajoute en effet l’arrêt d’un certain nombre de subventions, notamment celles qu’octroyaient aux manifestations comme la nôtre les sociétés civiles gérant les droits des musiciens et interprètes (ADAMI, SPEDIDAM. Pour Chansons & Mots d’Amou, c’était l’ADAMI.)

La SACEM a quant à elle annoncé qu’elle ne mettrait fin aux siennes que l’an prochain. Mais comme j’appelais pour m’enquérir des financements pour cette année, et que je me présentais à la dame au téléphone en disant que j’étais le responsable d’un festival qui aurait lieu cet été : — Un festival ? cet été ? répliqua-t-elle d’un ton moqueur… Vous vivez dans un monde merveilleux !…

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Prochains spectacles
Archives