des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

L’acteur WC Fields est un autre de ces personnages dont la sobriété n’était pas la qualité principale. Connu pour ses remarques provocatrices (« Je n’ai pas de préjugés : je déteste pareillement tout le monde », ou « Quelqu’un qui déteste les chiens et les enfants ne peut pas être foncièrement mauvais ») il s’intéressait moins au vin qu’au gin.

Comme il eut le malheur d’être alcoolique à l’époque de la prohibition, il dut user de stratagèmes pour pouvoir boire sans se faire remarquer. L’un de ceux-ci consistait à arriver sur les plateaux avec un Thermos officiellement rempli de jus de pamplemousse. Un jour, il recracha brutalement le gobelet qu’il venait de porter à ses lèvres : ses amis lui avaient fait une plaisanterie. Il s’écria furieux : « Mais qui donc a mis du jus de pamplemousse dans mon jus de pamplemousse ? »

Cette exclamation est restée célèbre, non pas tant comme un trait d’esprit que comme un exemple de paradoxe relevant de la catégorie dite de « la logique dévoyée », et c’est d’ailleurs à ce titre qu’elle figure dans l’article paradoxe de Wikipedia.

Une réponse à Logique dévoyée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives